Åsne Seierstad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Åsne Seierstad

Åsne Seierstad (née le 10 février, 1970) est une journaliste indépendante norvégienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est diplômée de l'université d'Oslo en russe, espagnol et histoire des idées. Elle a été correspondante en Russie et en Chine, correspondante de guerre au Kosovo en 1999, et plus tard en Afghanistan. Elle était correspondante de guerre en Irak en 2003 pour les télévisions suédoises et norvégienne, et en a tiré le livre Hundre og en dag (Cent et un jours). bin non

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Le libraire de Kaboul[modifier | modifier le code]

En 2001, elle suivit l'Alliance du nord à Kabul après la chute du gouvernement taliban. Elle vivait avec un libraire, Shah Mohammed Rais, et sa famille et elle écrivit un livre appelé : Le libraire de Kaboul (Bokhandleren i Kabul). Seierstad a été attaquée en justice par le libraire qui l'accusait d'avoir utilisé son hospitalité et celle de sa famille pour écrire son livre avec des informations personnelles.

Le livre, traduit en de nombreuses langues dont l'anglais et le francais, est resté 41 semaines en tête des ventes au classement du New York Times.

Avec 2,7 millions de livres vendus, Seierstad arrive en troisième position des auteurs les plus vendus de l'histoire de la littérature norvégienne, derrière Thor Heyerdahl avec 50 millions de livres et Jostein Gaarder avec 30 millions, pour un chiffre d'affaires de 25 millions de couronnes norvégiennes (3 millions d'euros).

Fin juillet 2010, elle est condamnée par le tribunal d'Oslo à 15.600€ d'amende pour diffamation et pratiques journalistiques négligentes. Elle a fait appel de cette décision[1] et gagné l'appel, voir http://www.newsinenglish.no/2012/03/12/author-wins-over-afghan-subject/.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Asne Seierstad en appel contre le Libraire de Kaboul » (consulté le 06/08/2010)