Real Humans : 100 % humain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Äkta Människor)
Aller à : navigation, rechercher

Real Humans : 100 % humain

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de la série Äkta människor (Real Humans : 100 % humain)

Titre original Äkta människor
Genre Drame
Science-fiction[1]
Création Lars Lundström
Production Stefan Baron, Henrik Widman
Acteurs principaux Andreas Wilson, Lisette Pagler, Pia Halvorsen, Marie Robertson
Musique Rikard Borggård
Pays d'origine Drapeau de la Suède Suède
Chaîne d'origine SVT1
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 20
Durée 58 minutes
Diff. originale 22 janvier 2012 – en production
Site web (sv) akta-manniskor

Real Humans : 100 % humain (Äkta människor, « les véritables personnes ») est une série télévisée dramatique[1] suédoise créée par Lars Lundström[1], réalisée par Harald Hamrell (en) et Levan Akin (sv), et diffusée depuis le 22 janvier 2012 sur la chaîne suédoise SVT1[2]. Une deuxième saison, tournée entre janvier et août 2013[3], a été diffusée du 1er décembre 2013 au 2 février 2014 sur SVT1.

En France, la première saison est d’abord diffusée par Arte, du 4 avril 2013 au 2 mai 2013, puis rediffusée un an plus tard, juste avant la saison 2 diffusée du 15 mai 2014 au 12 juin 2014. La première saison est diffusée sur Série Club à partir du 11 mai 2014[4], et au Québec depuis le 28 août 2013 sur AddikTV[5].

Synopsis[modifier | modifier le code]

La série se déroule dans une Suède contemporaine alternative[6], où l'usage des androïdes devient de plus en plus prépondérant. Ces androïdes — appelés « hubots » dans la série — ont investi les maisons et les entreprises pour aider dans les tâches domestiques et industrielles. Les hubots, mot-valise formé de humain et robot, ont un port USB sur leur corps, de sorte qu'ils puissent être programmés. Ils sont utilisés comme domestiques, ouvriers, compagnons et même comme partenaires sexuels. Mais des logiciels pirates de plus en plus sophistiqués leur ont aussi permis d'avoir des sentiments. Certains hubots sont en réalité des clones d'humains, auxquels on a ajouté leur mémoire. Cette installation permet de devenir presque immortels, dans le corps de robots.

Tandis que certaines personnes adoptent cette nouvelle technologie, d'autres ont peur et redoutent ce qui pourrait arriver quand les humains sont peu à peu remplacés comme travailleurs, comme compagnons, parents et même amants.

Première saison[modifier | modifier le code]

Leo Eischer (Andreas Wilson) a grandi en tant que fils du scientifique David Eischer (Thomas W. Gabrielsson) avec les hubots. Il a une relation amoureuse avec la hubot Mimi (Lisette Pagler). Il dirige un groupe de hubots sauvages avec Niska (Eva Röse), et il est à l'avant-garde de la lutte pour leur liberté. Mimi, qui a été blessée, est enlevée par des vendeurs au noir. Réparée et reprogrammée, elle est revendue à un magasin de hubots. Leo, accompagné du hubot Max, part à sa recherche, tandis que les autres rebelles cherchent refuge dans une église. Un double homicide a été découvert dans la maison même où ils avaient auparavant rechargé leurs batteries. Les policiers Beatrice Novak (Marie Robertson) et Ove Holm (Wahlström Ola) de l'EHURB, unité spécialisée du crime commis par des hubots, commencent la traque des hubots, suspects du double meurtre…

Deuxième saison[modifier | modifier le code]

La famille Engman, qui a recueilli Mimi (Lisette Pagler), se retrouve au cœur des événements qui se précipitent. Les enfants de David se retrouvent séparés, et seule Beatrice Eischer (Marie Robertson), le clone de la femme de David, continue de rechercher le précieux code permettant de libérer les hubots. Malheureusement, elle n'est pas la seule à le convoiter, et personne ne sait encore ce qui pourrait se passer s'il se répandait, car, parallèlement, un virus très dangereux se répand chez les hubots. Malgré tout cela, certains enfants de David trouvent leur voie auprès des humains, Flash (Josephine Alhanko) devient Florentine Jarmeus, et fonde une famille, tandis que Mimi devient juriste en travaillant auprès d’Inger (Pia Halvorsen), changeant les mentalités en nous questionnant tous sur la définition de l'humain et sur son avenir[7].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Source : IMDb[9]

Distribution[modifier | modifier le code]

Marie Robertson ; elle joue le rôle de Bea
Leif Andrée ; il joue le rôle de Roger

Première saison[modifier | modifier le code]

Ces personnages sont introduits dans la première saison. Plusieurs reprennent leur rôle dans la deuxième saison.

Famille Engman

Enfants de David

100 % Humains

Personnages récurrents

Personnages secondaires

Deuxième saison[modifier | modifier le code]

De nouveaux personnages sont introduits dans la deuxième saison.

Version française[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des épisodes de Real Humans.

Une première saison est diffusée en 2012–2013, une deuxième en 2013–2014. Chaque saison comporte dix épisodes de 58 minutes. La chaîne SVT1 avait annoncé fin 2013 qu'elle avait déjà commandé une saison 3 composée de 10 épisodes[11]. Cependant, une source interne à SVT1 a annoncé en été 2014 que cette saison 3 était remise en question pour cause d'audience très moyenne[12].

Accueil[modifier | modifier le code]

La série est exportée dans plus de 50 pays [réf. souhaitée] [13].

Audiences[modifier | modifier le code]

En Suède[modifier | modifier le code]

Les deux premiers épisodes de la série sont diffusés pour la première fois le 22 janvier 2012 sur SVT1, première chaîne du groupe SVT[14]. Dans une case horaire difficile, le lancement se révèle correct mais pas exceptionnel. À 21 h, l'épisode pilote parvient à rassembler 828 000 téléspectateurs pour 20,9 % de part d'audience, alors qu'à 22 h ils sont 650 000, soit 21,5 % de part d'audience cette fois. Les deux semaines suivantes, la série est stable en rassemblant plus de 800 000 téléspectateurs, mais, le 12 février, le cinquième épisode ne retient l’attention que de 696 000 téléspectateurs pour 17,3 % de part d'audience, une baisse conséquente sur une semaine. La série est en hausse durant deux semaines, mais rechute le 4 mars à ce qui restera sa plus basse audience de la saison, 617 000 téléspectateurs. Sept jours plus tard, ils sont 28 000 de plus à découvrir l'avant-dernier épisode. Enfin, SVT1 diffuse l'épisode final le 18 mars. Sans concurrence, le public répond présent en étant 789 000 à assister à ce final. Finalement, la saison rassemble une moyenne correcte de 732 000 téléspectateurs, et la série est par la suite renouvelée pour une deuxième saison grâce à de bonnes audiences sur les jeunes téléspectateurs et un joli succès international.

En France[modifier | modifier le code]

Diffusée sur la chaîne Arte du 4 avril au 2 mai 2013, la première saison est un succès pour la chaîne franco-allemande rassemblant en moyenne 1,3 million de téléspectateurs soit 5,2 % de part d'audience. On dénombre aussi près d'1,3 million de vues en streaming[15]. La série est également vendue en DVD par Arte.

La saison 2 a été diffusée du 15 mai 2014 au 12 juin 2014 sur Arte.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Oriane Hurard, « Lars Lundström, créateur de Real Humans : 100 % humain - « Un miroir pour nos propres existences » », sur www.arte.tv, Arte,‎ février 2013
  2. (en) « Äkta Människor • Real Humans » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  3. « Interview de Lars Lundström, créateur de Real Humans - « Un miroir pour nos propres existences » », Arte (consulté le 5 avril 2013).
  4. En 2013/2014 sur serieclub et TF6 : "Nashville", "Blue Bloods", "666 Park Avenue"...
  5. Fiche de la série, sur AddikTV
  6. Résumé sur IMBD
  7. Critique de la saison 2, Benzine Magazine
  8. Manuel Raynaud, « Äkta Människor : "J'ai écrit la première saison seul" », sur www.spin-off.fr, Spin-off.fr,‎ 10 mars 2012 (consulté le 11 mars 2012).
  9. (en) « Informations techniques ». Consultées le 11 mars 2012.
  10. a, b et c « Fiche de doublage de la série » sur Doublage Séries Database, consultée le 5 mai 2013
  11. « "Real Humans" déjà renouvelée pour une 3ème saison », sur AlloCiné,‎ 2 septembre 2013 (consulté le 22 janvier 2014)
  12. « Pas de saison 3 pour "Real Humans" ? », sur Metronews,‎ 19 août 2014 (consulté le 23 août 2014)
  13. Karl-Johan Byttner, « Exportsuccé för SVT:s science fiction-satsning », sur www.resume.se, Resumé (consulté le 22 mai 2014).
  14. « Audiences Äkta Människor (Real Humans) », sur Spin-off.fr (consulté le 28 avril 2013).
  15. « Bilan d’audience pour « Real Humans » : un succès confirmé »,‎ 3 mai 2013 (consulté le 8 mai 2013).