Âne sauvage d'Afrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Equus asinus africanus

Equus africanus

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Âne sauvage de Somalie
(Equus africanus somaliensis)

Classification selon MSW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Mammalia
Ordre Perissodactyla
Famille Equidae
Genre Equus
Espèce Equus asinus

Sous-espèce

Equus asinus africanus
Heuglin & Fitzinger, 1866

Statut de conservation UICN

( CR )
CR A1b :
En danger critique d'extinction

L'Âne sauvage d'Afrique (Equus asinus africanus), parfois appelé Equus africanus, est une sous-espèce d'équidés sauvage, ancêtre de l'âne domestique. Cet animal n'est pas domesticable.

Description[modifier | modifier le code]

Le premier mesure entre 1,25 m et 1,35 m et pèse entre 230 et 250 kg, tandis que pour le second, sa taille varie entre 1,10 m et 1,20 m pour un poids de 200 à 220 kg. La robe est beige claire, mais la robe du premier est plus foncée que le second. Tous deux possèdent une raie noire le long de la colonne vertébrale et, souvent, une raie noire perpendiculaire sur l'épaule. Le premier a le ventre, le bout du nez et les extrémités rayés, tandis que le second possède, le ventre, le bout du nez et les extrémités sans rayure.

Répartition[modifier | modifier le code]

Carte de répartition de l'Âne sauvage d'Afrique :
  •      Zones d'origines
  •      Zones où il est inexistant

Actuellement limité à la corne de l'Afrique : Érythrée et Éthiopie.

Il est possible que quelques individus survivent au Soudan, en Somalie, à Djibouti et en Égypte[1].

Menaces[modifier | modifier le code]

La sous-espèce est considérée comme en « danger critique d'extinction » par l'UICN.

Il en resterait moins de 600 en liberté (200 en Éthiopie et 400 en Érythrée), avec des populations négligeables ou même éteintes en Somalie, Égypte Soudan et Djibouti, sans compter les animaux élevés dans les zoos. L'UICN considère cette estimation comme très hypothétique, le nombre d'animaux réellement observés étant bien inférieur[1].

La tendance est à la baisse en Éthiopie, et stable voir en légère augmentation en Érythrée[1].

Populations captives[modifier | modifier le code]

Âne de Somalie, à la réserve africaine de Sigean.
Âne sauvage ou âne de Somalie (réserve africaine de Sigean).

Il existe des plans de reproduction de l'âne sauvage en captivité, visant à assurer sa survie en cas de disparition dans la nature. « En 1999, la population captive de l'âne sauvage somalien (Equus africanus somaliensis) rapportée à l' International Species Information System (ISIS) totalisait 94 individus[2] ». Ce sont les descendants de 5 animaux capturés en 1970 en Somalie et envoyés au zoo de Bâle, en Suisse, et de 12 animaux capturés en 1972 en Éthiopie et envoyés dans la Réserve de Hai Bar, en Israël.

Depuis 1987, la Réserve Africaine de Sigean accueille quelques animaux, et des naissances ont régulièrement lieu, dont une le 30 juin 2010[3]. En 2009, seules 13 naissances d'Equus africanus somalicus ont été enregistrées dans les parcs zoologiques du monde entier, souligne la Réserve Africaine. Il ne resterait qu'une centaine d'ânes de Somalie à l'état sauvage.

Au 31 décembre 2010, la population en EEP était composée de 156 individus; 68 mâles et 88 femelles, accueillis dans 25 parcs. Dans le monde, c'est près de 200 ânes de Somalie présents dans une trentaine de zoos[4].

Il ne semble pas y avoir de population captive de Equus africanus africanus.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]