Âge du fer germanique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’âge du fer germanique est une période comprise entre 400 et 800 après J-C, au moment des invasions barbares en Europe continentale. Son début est marqué par la chute de l’Empire romain et la montée en puissance des « royaumes barbares » en Europe occidentale. En Scandinavie, il est suivi par ce qu’on appelle l’âge des vikings.

On le divise généralement en deux périodes, la seconde (550-800) étant connue en tant qu’âge de Vendel en Suède et âge mérovingien en Norvège.

Avec le pillage de l’ex-Empire romain, une grande abondance d’or fut ramené en Scandinavie et fut utilisé pour fabriquer des fourreaux d’armes blanches et de nombreux bijoux, développant ainsi l’art de la métallurgie dans cette région. Après la chute de l’empire, l’or devint rare et les germains se tournèrent vers du bronze doré pour leurs artefacts, les décorants d’animaux dans le style scandinave. Cet art, rompant avec le style réaliste de la première période, se caractèrise par des formes compliquées et entrelacées qui ont aussi marqué l’âge viking.

Articles connexes[modifier | modifier le code]