Ánna Diamantopoúlou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ánna Diamantopoúlou
Ánna Diamantopoúlou, en 2007.
Ánna Diamantopoúlou, en 2007.
Fonctions
Ministre du Développement, de la Compétitivité et de la Marine marchande
de Grèce
7 mars17 mai 2012
Premier ministre Loukás Papadímos
Gouvernement Papadímos
Prédécesseur Michális Chrysochoïdis
Successeur Ioánnis Stournáras
Ministre de l'Éducation, de la Formation continue et des Cultes
7 octobre 20097 mars 2012
Premier ministre Geórgios Papandréou
Gouvernement Papandréou
Papadímos
Prédécesseur Aris Spiliotopoulos
Successeur Georgios Babiniotis
Commissaire européenne à l'Emploi
et aux Affaires sociales
25 septembre 199918 février 2004
Président Romano Prodi
Prédécesseur Pádraig Flynn
Successeur Stávros Dímas
Biographie
Date de naissance 1959
Lieu de naissance Kozani (Grèce)
Parti politique PASOK
Diplômé de Université Aristote de Thessalonique
Université Panteion
Profession Ingénieure civile

Ánna Diamantopoúlou

Ánna Diamantopoúlou (en grec moderne : Άννα Διαμαντοπούλου) née à Kozani (Grèce) en 1959, est une femme politique grecque. Elle appartient au Mouvement socialiste panhellénique (PASOK), d'inspiration sociale-démocrate.

Biographie[modifier | modifier le code]

Haut fonctionnaire[modifier | modifier le code]

Après des études d'ingénieur civil à l'Université Aristote de Thessalonique, Ánna Diamantopoúlou devint l'un des plus jeunes nomarques (préfets) de Grèce suite à sa nomination à Kastoria en 1984. Dès 1986, elle fut secrétaire générale pour la Formation continue (que venait de créer Geórgios Papandréou) puis présidente en 1993 de l'Organisation Hellénique des petites entreprises et de l'artisanat et enfin secrétaire générale à l'Industrie.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Elle fut élue au Parlement hellénique pour Kozani dès 1996. Elle fut alors nommée ministre au développement et à la privatisation avant de devenir commissaire européen pour l'Emploi et les Affaires Sociales en 1999. Elle proposa notamment de faire de l'anglais la seconde langue officielle de Grèce, déclenchant un débat passionné.

À son retour en Grèce en 2004, elle retrouva son siège de député. Elle participa à la rédaction des programmes électoraux du PASOK pour les législatives de 2007 et 2009. À la suite de ce scrutin, elle revient au gouvernement, en tant que ministre de l'Éducation, de la Formation continue et des Cultes. Elle est reconduite, en 2011, par Loukás Papadímos. Devenue ministre du Développement, de la Compétitivité et de la Marine marchande le 7 mars 2012, elle est remplacée, dès le 17 mai, par le technicien Ioánnis Stournáras.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est mariée et a un fils.

Engagement idéologique[modifier | modifier le code]

Elle est membre du conseil d'administration du think tank Les Amis de l'Europe et a été invitée en 2004 et 2005 à la conférence annuelle du groupe de Bilderberg[réf. nécessaire].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]