Ánna Benáki-Psaroúda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ánna Benáki-Psaroúda (en grec : Άννα Μπενάκη-Ψαρούδα), née en 12 décembre 1934 à Athènes en Grèce, est une femme politique grecque, experte en criminologie et première femme exerçant les fonctions de président du parlement hellénique (en grec Βουλή των Ελλήνων) entre 2004 et 2007.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Ánna Benáki-Psaroúda étudia à Athens Law School (École de droit d'Athènes) et poursuivit des études supérieures en criminologie à l’Université de Bonn (Allemagne), troisième cycle de droit pénal.

Carrière de criminologue, avocat et professeur[modifier | modifier le code]

Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages sur le droit criminel et est spécialisée en droit criminel. Benáki-Psaroúda est aussi rédacteur en chef et éditeur de revues légale, notamment chroniques pénales. Elle est vice-présidente de l'Association des avocats de droit pénal. Elle enseigna en tant que professeur de droit pénal à l’Université d'Athènes depuis 1978.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En 1981, elle fut élue au Parlement de la liste des députés de la Nouvelle Démocratie et a été largement élue aux élections de la première circonscription d'Athènes. Le parti ND est dirigé par Kóstas Karamanlís neveu de Konstantínos Karamanlís.

En octobre 1996, le parti de la nouvelle démocratie (Parti conservateur de droite) proposa Benáki-Psaroúda pour le poste de Président du parlement. En avril 2000, elle fut élue comme quatrième secrétaire du Parlement.

Elle fut en alternance ministre de l’Éducation (1989) et ministre de la Culture (1989), plusieurs fois ministre de la Culture (1990-1991), en (1991-1992) et ministre de la Justice (1992-1993).

Présidente du parlement de Grèce[modifier | modifier le code]

La victoire aux élections de la Nouvelle Démocratie aux élections du 7 mars 2004, Benáki-Psaroúda fut élue par 163 voix sur 300 comme première femme présidente du Parlement grec.

Dans son rôle de Président du parlement grec, Benáki-Psaroúda défend notamment la nécessité d'accentuer les efforts communs au niveau européen pour créer une zone de libre échange euro-méditerranéenne et ainsi dans le but de résoudre les problèmes de sécurité qui ont surgi ces dernières années

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Elle est mariée avec un expert de l’histoire de la philosophie, Línos Benákis.

Articles connexes[modifier | modifier le code]