Ángel de Saavedra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ángel de Saavedra

Ángel de Saavedra y Ramírez de Baquedano, duc de Rivas, né le 10 mars 1791 à Cordoue, mort le 22 juin 1865 à Madrid, est un dramaturge, poète et homme politique espagnol, surtout connu pour ses pièces de théâtres, comme Don Álvaro o la Fuerza del sino (1835). Cette œuvre a par la suite servi de base pour le livret de l'opéra de Verdi La Force du destin, rédigé par Francesco Maria Piave.

De 1820 à 1823, il fut un membre éminent du parti libéral. Condamné à mort en 1823 pour ses opinions libérales, il s'exile en Angleterre. Il vit tour à tour en Italie, à Malte et en France, jusqu'à la mort de Ferdinand VII en 1833 et son amnistie en 1834, et retourne alors en Espagne. Il succède peu après à son frère au titre de Duc de Rivas. En 1835, alors qu'il est ministre de l'intérieur, il doit à nouveau quitter le pays. À son retour en 1837, il adhère au parti modéré, devient premier ministre et par la suite ambassadeur à Paris et Naples, puis président de l'Académie royale espagnole.

En 1813, il publie Ensayos poéticos, et jusqu'en 1823, date de son premier exil, plusieurs de ses tragédies (dont les plus remarquables restent Alatar en 1814 et Lanuza en 1822) sont montées. On note une influence étrangère dans El Moro expósito (1833), un poème narratif dédié au diplomate anglais John Hookham Frere, et plus encore dans Don Álvaro o la fuerza del sino, joué pour la première fois le 22 mars 1835 à Madrid, un des premiers drames romantiques espagnols.