Ángel Arroyo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arroyo.
Arroyo Lanchas est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Arroyo ; le second, maternel, souvent omis, est Lanchas.
Ángel Arroyo Lanchas
Importez l’image de cette personne
Informations
Nom Arroyo Lanchas
Prénom Ángel
Date de naissance 2 août 1956 (58 ans)
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Équipe professionnelle
1979
1980-1981
1982-1984
1985
1986-1989
Moliner-Vereco
Zor
Reynolds
Zor
Reynolds
Principales victoires
2 étapes du Tour de France
2 étapes du Tour d'Espagne

Ángel Arroyo Lanchas (né le 2 août 1956 à El Barraco) est un ancien coureur cycliste espagnol. Professionnel de 1979 à 1989, il a été vainqueur d'étape sur le Tour d'Espagne et le Tour de France. Il terminé deuxième du Tour de France 1983 derrière Laurent Fignon, un an après avoir été déchu de sa victoire au Tour d'Espagne pour dopage.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ángel Arroyo débute sa carrière professionnelle en 1979 dans l'équipe Moliner-Vereco. Il remporte cette année-là la Vuelta a los Valles Mineros. Passé dans l'équipe Zor-Vereco en 1980, il démontre ses qualités de grimpeur en gagnant la Clásica a los Puertos. En 1981, il signe un premier succès d'étape sur le Tour d'Espagne.

Ángel Arroyo rejoint en 1982 l'équipe Reynolds. Sur le Tour d'Espagne, il prend la tête du classement général à l'issue de la dixième étape et, grâce au contrôle qu'exerce Reynolds sur la course et à une victoire d'étape en contre-la-montre, s'impose finalement à Madrid. Deux jours après l'arrivée, le contrôle positif à la méthylphénidate de quatre coureurs, dont Arroyo, est annoncé. Arroyo et son équipe protestent de son innocence et demandent un nouvel examen. Celui-ci s'avère positif. Arroyo est déchu de son titre et déclassé à la treizième place au profit de Marino Lejarreta[1].

En 1983, il s'illustre sur le Tour de France en remportant le contre-la-montre du Puy-de-Dôme, devant son coéquipier Pedro Delgado. Sa deuxième place une semaine plus tard dans l'étape chronométrée de Dijon derrière Laurent Fignon lui permet de se hisser sur la même marche du podium final derrière ce dernier.

Sur le Tour de France 1984, il remporte l'étape de Morzine en solitaire et prend la sixième place du classement général. Il participe à nouveau au Tour en 1985, 1987 et 1988 et abandonne lors de ces trois éditions, la troisième étant remportée par son coéquipier Delgado.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

5 participations[2].

  • 1983 : 2e du classement général et victoire dans la 15e étape.
  • 1984 : 6e du classement général et victoire dans la 19e étape.
  • 1985 : abandon lors de la 1re étape.
  • 1987 : abandon lors de la 19e étape.
  • 1988 : abandon lors de la 15e étape.

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

9 participations.

  • 1979 : 19e du classement général
  • 1980 : 17e du classement général.
  • 1981 : 6e du classement général et victoire dans la 18e étape.
  • 1982 : 13e du classement général et victoire dans la 15e étape (secteur B).
  • 1983 : 31e du classement général.
  • 1984 : 36e du classement général.
  • 1986 : abandon lors de la 17e étape.
  • 1987 : 11e du classement général.
  • 1988 : non partant au matin de la 14e étape.

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

3 participations.

  • 1980 : 28e du classement général.
  • 1981 : abandon lors de la 9e étape.
  • 1985 : abandon lors de la 17e étape.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Le Tour d'Espagne 1982, sur le site officiel du Tour d'Espagne
  2. « Les différents classements d'Arroyo dans le Tour de France », sur www.letour.fr (consulté le 4 avril 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]