Áed In Macáem Toinlesc Ua Neill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Áed in Macáem Tóinlesc ou Aodh an Macaoimh Tóinleasg Ua Neill († 1177) est un membre de la lignée des Uí Néill, qui règne brièvement sur le Tulach Óc et le Tír Eogain. Áed est le premier des Ua Néill à jouer un rôle dans la politique du nord de l'Irlande après la mort de Muirchertach MacLochlainn roi d'Ailech et de Tír Eogain et Ard ri Érenn.

Origine[modifier | modifier le code]

Áed est le fils d'un membre de la famille Ua Neill nommé Muirchertach [1] Áed est élevé en fosterage chez les Uí Thuirtre une des lignées royales du royaume d'Airgíalla qui était établie au nord du Lough Neagh[2]. Le texte du XVIe siècle le « Leabhar Eoghanach » précise qu'il était en fosterage chez Ua Flainn (O'Lynn) chef des Uí Thuirtre, mais il semble que cela indique qu'il s'agissait plutôt des Ua hUrthuile (O'Hurley), une lignée secondaire de la noblesse Uí Thuirtre [3].

En 1160 Muirchertach le père d' Áed est tué lors de la Bataille de Magh Lughad (Maloon, près de Cookstown) ce qui lui laissera son surnom de « Muirchertach Magh Lughad  ». L'origine de ce Muirchertach reste imprécise. Il était un descendant de l'Ard ri Domnall mac Muircheartach († 980) par Muirchertach († 977); fils ainé prédécédé de Domnall, via Flaithbertach Ua Néill et Aed Athlaman († 1033) fils également prédécédé du précédent ou par Aed de Craeb Tulch († 1004) autre fils de Domnall [4].

Règne[modifier | modifier le code]

Lochlann MacLochlann le fils de Muirchertach MacLochlainn doit faire face à une rébellion menée par Domnall Ua Gairmledaigh (O'Gormely) et le Cenél Móen (ou Cineál Múáin), un groupe vivant dans le sud de l'actuel Strabane[5].Selon les Annales d'Ulster lors de ce combat Muirchertach aurait été frappé « sans dessein » par Lochlann MacLochlainn, son parent du Tir Eogain [6]. Les événements qui suivent ce meurtre sont imprécis. Un fils de Muirchertach — peut-être Áed lui-même ou un de ses frères —tue Lochlann Mac Lochlainn[7] avec l'aide de Donnchad Ua Cerbaill, roi d'Airgíalla.

En 1166 après la mutilation du roi d'Ulaid Eochaid Mac Duinn Sléibe, Muirchertach MacLochlainn doit faire face à une révolte de ses vassaux d' Airgíalla et de Breifne, et même de ceux de la partie sud Tír Eogain[8].Mac Lochlainn abandonné par les siens est tué[9].

Selon le « Livre des Mac Carthaigh » c'est Donnchad Ua Cerbaill, roi d' Airgíalla le père nourricier du mutilé Eochaid qui sera la cheville ouvrière de la chute de Muirchertach, en s'avançant avec une troupe jusqu'à Magh Iomchláir près de Dungannon et en faisant proclamer Áed roi de Tír Eogain[1]. Áed s'oppose immédiatement à Conchobar et à Niall deux autres fils de Muirchertach MacLochlainn et il doit battre d'abord son héritier Niall Mac Lochlainn[1]. Áed semblait destiné à devenir roi de l'ensemble du Tír Eogain mais il est contraint de partager le royaume avec les Mac Lochlainn.

En effet en 1167 le roi de Connacht Ruaidrí Ua Conchobair nouveau prétendant au titre d'Ard ri Erenn, marche sur le Tír Eogain et décide de diviser le royaume entre Niall qui obtient la patrie nord au delà des Slieve Gallion et Áed le sud[10] Les deux demi-rois (irlandais Leth-rí ) doivent donner des otages à Ruaidrí et accompagnés de l'abbé de Derry, l'année suivante lui rendre hommage à Athlone et recevoir de lui des présents en gage de leurs fidélité[11]. Áed décide de sécuriser la possession de son domaine en se soumettant à Ruaidrí Ua Conchobair. C'est comme vassal de Ruaidrí qu'Áed devra participer aux premierx affrontement lors de la résistance contre l'Invasion normande de l'Irlande.

Néanmoins, dans les décennies suivantes Niall († 1176) et ses frères Conchobar († 1170), Máel Sechlainn († 1185) et Muirchertach († 1196) sont tous relevés dans les Chroniques d'Irlande comme prétendants à la succession de la royauté de Tír Eogain [12]. Áed avait probablement été a la tête du royaume de 1170 à 1174 au plus tard mais il semble en avoir perdu le contrôle à l'époque de sa mort[13].

En 1177 Áed est tué par Máel Sechlainn MacLochlainn et son fils Ardgar MacLochlainn qui périt tué par les Ui Neill peu après[14].Notant la mort d'Áed, les Annales d'Ulster précisent qu'Áed fut "roi de Cenel-Eogain pour un temps et héritier royal de l'Irlande"[15]. Le détail est peu précis mais le « Livre des Mac Carthaigh » note qu'en 1171 Áed règne sur le Tír Eogain et tout l' Ulster[14].

Postérité[modifier | modifier le code]

Après une vingtaine d'années de bouleversement le fils d'Áed Áed Méith réussit à devenir roi de Tír Eogain et règne pendant une trentaine d'années[16].

Les Uí Néill postérieurs[modifier | modifier le code]

Áed est le plus ancien représentant de la lignée des Uí Néill de Tír Eogain, groupe dynastique qui revendiquait descendre de l'Ard ri Erenn du Xe siècle Niall Glúndub († 919) [17]. Pendant plus d'un siècle les Uí Néill de Tír Eogain avaient été éclipsé par leurs parents Mac Lochlainn une lignée centrée sur Inishowen; ces derniers prétendaient descendre de Domnall mac Áeda Dabaill, le frère de Niall tous deux fils d' Áed Findliath [18].

La prédominance des Mac Lochlainn de 1053 à 1166 fait que les Uí Néill disparaissent quasiment des sources pendant cette période et même le centre de leur pouvoir Tulach Óc semble avoir été perdu par eux[3].Des dynastes Uí Briain sont réputés avoir tenu le royaume de Tulach Óc vers la fin des années 1070, peut-être du fait des effotrs des Mac Lochlainn pour en expulser les Uí Néill[3]. Le processus destiné à supplanter la domination des Mac Lochlainn sur le Tír Eogain débute avec Áed, parfois doté de son surnom traditionnel de in Macáem Tóinlesc, "le Jeune paresseux"[3].Le Leabhar Eoghanach indique que cette épithète peu flatteuse lui avait été attribuée à la suite de son refus de se tenir en présence de Muirchertach MacLochlainn l'Ard ri lors d'une visite de ce dernier chez son père nouricier[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Simms, "Late Medieval Tír Eoghain", p. 130
  2. Simms, "Late Medieval Tír Eoghain", p.  129; MacCotter, Medieval Ireland, p. 232 for description of the Uí Thuirtre
  3. a, b, c, d et e Simms, "Late Medieval Tír Eoghain", p. 129.
  4. Seamus O Ceallaigh Problems with the O'Neill Pedigree dans « Gleamings from Ulster History » 1952.
  5. Simms, "Late Medieval Tír Eoghain", p. 129, describing the Cenél Móen as "extending between the modern Castlefin and Newtownstewart"
  6. Ó Doibhlin, "Ceart Uí Néill", p. 331, for identification of Magh Lughad
  7. Simms, "Late Medieval Tír Eoghain", p. 129; see also Annals of Ulster 1160.6 (Gaelic)
  8. Duffy, "Mac Lochlainn [Ua Lochlainn], Muirchertach"; Simms, "Late Medieval Tír Eoghain", p. 130
  9. Duffy, "Mac Lochlainn [Ua Lochlainn], Muirchertach"; Simms, "Late Medieval Tír Eoghain", p. 130; see also Annals of Ulster 1166.10 (Gaelic).
  10. Flanagan, "Ua Conchobair, Ruaidrí"; Simms, "Late Medieval Tír Eoghain", p. 130
  11. Flanagan, "Ua Conchobair, Ruaidrí"; Simms, "Late Medieval Tír Eoghain", pp. 130–31
  12. Moody, Martin and Byrne, Map, Genealogies and Lists, p. 129 & 195; Simms, "Late Medieval Tír Eoghain", p.  131
  13. Simms, "Ó Néill, Aodh"
  14. a et b Simms, "Late Medieval Tír Eoghain", p.  131
  15. Simms, "Late Medieval Tír Eoghain", p. 131; see also Annals of Ulster 1177.3 (Gaelic)
  16. Moody, Martin and Byrne, Map, Genealogies and Lists, pp. 140, 211–13; Simms, "Late Medieval Tír Eoghain", pp. 132–35; Simms, "Ó Néill, Aodh"
  17. Simms, "Late Medieval Tír Eoghain", pp. 127–28
  18. Duffy, "Mac Lochlainn [Ua Lochlainn], Muirchertach"; Simms, "Late Medieval Tír Eoghain", pp. 127–28.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Áed in Macáem Tóinlesc » (voir la liste des auteurs), édition du 29 avril 2012.
  • (en) Sean Duffy Mac Lochlainn (Ua Lochlainn), Muirchertach (d. 1166), high-king of Ireland
  • (en) Thérèse Flanagan Ua Conchobair, Ruaidrí (Rory O'Connor) (c.1116–1198), high-king of Ireland
  • (en) T.W. Moody F.X. Martin F.J. Byrne A new history of Ireland Tome IX "Maps, Genealogies, Lists a companion to irish history.Part II Oxford University Press réédition 2011 (ISBN 9780199593064) « Northern Ui Neill Cenél nEogain Kings of Ailech and High-Kings 700-1083 », p. 128 & 194-195 et « Northern Ui Neill : Mac Lochlainn Kings of Cenél nEogain 1083-1241», p. 129 & 194-195.
  • (en) Paul MacCotter Medieval Ireland : Territorial, Political and Economic Divisions , Four Courts Press, Dublin, 2008 (ISBN 978-1-84682-098-4)
  • (en) Éamon Ó Doibhlin Ceart Uí Néill: A Discussion and Translation of the Document , Seanchas Ardmhacha: Journal of the Armagh Diocesan Historical Society Cumann Seanchais Ard Mhacha/ Armagh Diocesan Historical Society, volume 5, n°2, 1970 p. 324–58.
  • (en) Katherine Simms Late Medieval Tír Eoghain: The Kingdom of 'the Great Ó Néill' Charles Dillon Henri Jeffries Henry A. Tyrone: History & Society « Interdisciplinary Essays on the History of an Irish county » (William Nolan, series editor),Geography Publications, Dublin, 2000 (ISBN 0-906602-71-8) p. 55–84.
  • (en) Katherine Simms Ó Néill, Aodh (Hugh O'Neill, Aodh Méith) (d. 1230), king of Tír Eoghain

Lien externe[modifier | modifier le code]