À tombeau ouvert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

À tombeau ouvert

Titre québécois Ressusciter les morts
Titre original Bringing Out the Dead
Réalisation Martin Scorsese
Scénario Paul Schrader
Acteurs principaux
Sociétés de production De Fina-Cappa
Paramount Pictures
Touchstone Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Sortie 1999
Durée 121 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

À tombeau ouvert ou Ressusciter les morts au Québec (Bringing Out the Dead) est un film dramatique américain réalisé par Martin Scorsese, sorti en 1999.

Synopsis[modifier | modifier le code]

48 heures dans la vie d'un ambulancier. Malgré ses efforts pour garder les gens en vie, Frank voit les fantômes de ceux qu'il n'a pas réussi à sauver. Il a tout essayé pour se faire renvoyer, mais ne parvient pas à quitter le travail de lui-même.

Commentaire[modifier | modifier le code]

Martin Scorsese dans « son » New York, ténébreux et désespéré, plein de pauvres et d'exclus, de violence urbaine et de rues dangereuses. Tiré d'un livre de Joe Connelly, le film présente trois nuits d'un paramédic au milieu d'une faune nocturne d'exclus, d'accidentés, de fous, d'alcooliques et de criminels…

Analyse[modifier | modifier le code]

Ce film possède un caractère complexe où les interprétations peuvent être multiples. La forte connotation religieuse de certaines scènes (crucifixion du dealer, symbolique du messie) fait de ce film une analyse de la morale chrétienne. Frank Pierce possède un dévouement christique dans la mesure où il est détruit progressivement par l'affection qui le ronge et par les échecs qui le hantent. Au caractère monotone de sa vie d'ambulancier et de sa constante souffrance s'oppose directement la parenthèse de « l'Oasis », seul endroit où Pierce peut encore dormir. Ce havre, au milieu du cimetière à ciel ouvert qu'est New-York, montre que le détachement est l'unique moyen pour le héros d'oublier sa condition d'absorbeur de douleur (« Nous ne sommes pas ici pour sauver des vies mais pour servir de témoins »[1]dit Cage). La thématique du martyre est accentuée par les stigmates de fatigue sur le visage de Pierce et par la scène finale qui montre le recroquevillement de Cage dans les bras de la très biblique Mary faisant écho à la Pieta. Ce film, dans sa manière de présenter New-York, rappelle forcément Taxi Driver, sauf que la haine de Travis Bickle est ici remplacée par la compassion sacrificielle de Pierce. La similitude des deux protagonistes tient dans leur impossibilité à s'intégrer à une société dont ils sont les observateurs et les damnés.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis : Paramount Pictures
Alt=Image de la Terre Mondial : Touchstone Pictures
Drapeau des États-Unis États-Unis : 22 octobre 1999
Drapeau de la France France : 12 avril 2000
  • Film interdit aux moins de 12 ans lors de sa sortie en France

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur Voxofilm[3]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source [4]

Golden Trailer Awards 1999
Nomination au Golden Trailer Award du meilleure montage de bande-annonce
Nomination au Golden Trailer Award de la meilleure voix-off de bande-annonce
Nomination au Golden Trailer Award du meilleur show de bande-annonce
Florida Film Critics Circle Awards 2000
Meilleure photographie pour Robert Richardson
Rubans d'argent 2000
Ruban d'argent des meilleurs décors pour Dante Ferretti, remis par le Syndicat national italien des critiques de cinéma
Satellite Awards 2000
Nomination au Satellite Award du meilleur second rôle masculin dans un film musical ou une comédie pour Ving Rhames

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. À tombeau ouvert
  2. a et b Titres et dates de sortie - Internet Movie Database
  3. « Fiche de doublage V. F. du film » sur Voxofilm, consulté le 3 février 2013
  4. (en) Awards - Internet Movie Database