À rebrousse-temps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
À rebrousse-temps
Auteur Philip K. Dick
Genre Roman
Science-fiction
Version originale
Titre original Counter-Clock World
Éditeur original Berkley Books
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original États-Unis
Date de parution originale 1967
Version française
Traducteur Michel Deutsch
Lieu de parution Paris
Éditeur Éditions OPTA
Collection Club du livre d'anticipation
Date de parution 1968
Type de média Livre papier
Couverture Nicolas Devil
Nombre de pages 256

À rebrousse-temps est un roman de Philip K. Dick, publié en 1967 aux États-Unis sous le titre Counter-Clock World et édité en France pour la première fois en 1968 aux Éditions OPTA.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le cours du temps s'est inversé. Cela résulte d'un phénomène physique vaguement expliqué : l'effet Hobart. Il est donc tout à fait logique que les morts reviennent à la vie et que les vivants retournent à la "matrice". Les cigarettes se reconstituent dans les cendriers et les vêtements sales du matin sont devenus propres le soir. Sebastian Hermes, lui-même revenu à la vie, dirige un vitarium, une société spécialisée dans le repérage et l'extraction des morts revenus à la vie. Lors d'une mission de routine, il tombe par hasard sur la tombe de l'Anarque Tomas Peak, le célèbre leader religieux. En déterrant l'Anarque Peak, Hermes se rend rapidement compte de la convoitise de tous pour l'Anarque. D'un côté la bibliothèque - organisme obscur - qui se charge d'effacer le savoir au fil du temps veut récupérer l'Anarque pour le forcer à oblitérer ses thèses, de l'autre côté les udites. De plus un certain M. Giacommeti de Rome souhaite également récupérer l'Anarque, il s'agit sans doute du saint siège.

Référence[modifier | modifier le code]

Consultez la liste des éditions de cette œuvre :
À rebrousse-temps (Philip K. Dick).

Voir aussi[modifier | modifier le code]