À propos d'hier soir... (South Park)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir À propos d'hier soir...
À propos d'hier soir…
Épisode de South Park
Numéro d'épisode Saison 12
Épisode 179
Code de production 1212
Diffusion 5 novembre 2008
Chronologie
Précédent Pandémie 2, La Terreur Elementary School Musical Suivant
Liste des épisodes

À propos d'hier soir... (About Last Night en VO) est le douzième épisode de la douzième saison de la série animée South Park, ainsi que le 179e épisode de l'émission.

L'épisode traite de l'élection présidentielle américaine de 2008.

Résumé[modifier | modifier le code]

South Park est en plein effervescence : Barack Obama vient de remporter les élections. Les Marsh et les Broflovski soutiennent Obama, au contraire des Stotch et du personnel enseignant qui soutenait à leur grand dam John McCain. Kyle vient chez Stan pour chercher ses parents, son frère est en larmes (son candidat ayant perdu). Obama et McCain se rencontrent et se mettent à rire ensemble. Il s'avère qu'ils complotent ensemble pour voler le diamant "Hope" exposé à la Smithsonian Institution et qu'en réalité ils conspirent depuis 10 ans.

Ce soir là, Cartman vendra des télévisions volées dans l'euphorie générale, Randy fera la fête, boira plus que de raison et en tirera des conséquences, Stephen Stotch va dire à Butters qu'il l'aime et qu'il est désolé que ce soit la fin du monde et Ike tentera de se jeter par une fenêtre (Au rez de chaussée). McCain et Obama voulaient se faire élire pour avoir accès à un tunnel secret sous la Maison Blanche qui mène au musée contenant le diamant Hope. La combine comprend toute une équipe dont Sarah Palin et Michelle Obama.

Ike se blessera dans sa tentative, poussant Stan et Kyle à l'emmener à l'hôpital. Ils verront alors les républicains de South Park tentant de s'enfermer dans un bunker car ils pensent toujours que la fin du monde approche. Les manifestants Obama et les malheureux supporters de McCain se retrouvent à l'hôpital pour excès de fête ou tendances suicidaires.

À la fin de l'épisode, le complot se met en place avec des complices plus inattendus comme Ike, chargé de maquiller la mort des conspirateurs. La fin du monde n'a pas eu lieu et les républicains acceptent le changement. Barack et Michelle décident de ne pas s'enfuir et d'assurer la présidence : "Maybe we can change a few things", dira t-il. Randy quant à lui, est licencié et s'est fait voler sa télé, probablement par Cartman, se disant maintenant, après une nuit de fête en l'honneur d'Obama, qu'il aurait mieux fait de voter McCain.

Accueil[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2009). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

L'épisode est le mieux noté de la saison 12 sur TV.com avec 9.2/10. L'épisode a, dans l'ensemble été très apprécié par les fans américains, comme en témoigne le forum de South Park Studios, rempli de commentaires dithyrambiques sur l'épisode.

IGN note l'épisode 8.5/10 indiquant que les auteurs se sont "surpassés"

Le travail de dernière minute des auteurs pour retranscrire les discours des candidats et offrir une intrigue crédible à quelques heures de l'élection a notamment été salué par les critiques.

"Hey, you guys wanna buy a TV ?" (Eh les gars, vous voulez acheter une télé ?), réplique de Cartman, est souvent citée comme la meilleure réplique de l'épisode (c'est également la seule de ce personnage).

Étonnamment, beaucoup voudraient voir ou savoir ce qu'aurait été l'épisode avec l'élection de McCain. Il a cependant été confirmé qu'une telle version n'existait pas.

Production[modifier | modifier le code]

L'épisode fut annoncé la veille de l'élection et est diffusé le lendemain. Mais même à ce moment-là il se pouvait que les résultats ne soient pas véridiquement connus, d'où les vives spéculations de "Double fin".

Le blog de la production a en réalité confirmé que la fin avait été modifiée au dernier moment pour correspondre au président élu en place.

D'après Trey Parker, l'épisode est inspiré d'un gag de la série Les Griffin (Road to Germany) dans lequel Stewie portait un uniforme Nazi avec un badge "McCain/Palin", que la production aurait trouvé "nul", mais surtout pointant du doigt la réaction extrême voire fanatique des partisans des deux côtés.

Toutefois Trey Parker a confirmé que les speechs respectifs des candidats qu'on entend au début avaient été rajoutés le matin même de la diffusion de l'épisode, et qu'il n'y a avait pas de "Version McCain" de l'épisode, ce qui selon lui aurait été "une tâche bien trop décourageante".

De cette façon, Comedy Central a pris le risque de diffuser l'épisode après en avoir vu seulement des extraits.

Notes[modifier | modifier le code]

  • L'épisode est diffusé presque 23 heures après l'élection de Barack Obama en tant que président des Etats-Unis.
  • Un extrait de l'épisode a été montré sur le site officiel du Monde
  • C'est le premier résumé donné par le site de la chaîne à ne faire état d'aucun personnage de la série.
  • L'épisode est sous rating TV MA L
  • On voit pour la première fois dans cet épisode celui qu'on suppose être le mari de la principale Victoria.
  • Kenny n'apparait pas une seule fois dans l'épisode, et Cartman apparait brièvement dans une scène.
  • Après Canada en grève, la chanson "Celebration" est utilisée pour la deuxième fois cette saison. "Who let the dogs out" avait été utilisé dans un autre épisode spécial présidentielles (Poire à lavement et sandwich au caca)
  • Ike avait déjà faussement tenté de se suicider dans La Maîtresse de Ike
  • Ironiquement le comté de Park County où est situé (en fiction) South Park a vu le camp républicain gagner à 52.2%. Néanmoins Obama a remporté le Colorado. De même il est amusant de noter que les campagnes d'Obama et McCain ont coûté à elles deux 860 millions de dollars, soit plus que la valeur réelle du diamant qu'ils comptent voler.
  • "Ike" était le surnom du président Eisenhower qui était républicain - tout comme le petit frère de Kyle Broflovski.
  • Le chien des Obama s'avéra après cet épisode s'appeler en fait Bo.

Habitants de South Park par soutien[modifier | modifier le code]

  • Les familles de Clyde, Token, Stan soutiennent Obama tout comme Mr Adler, Sheila, Kyle et Gerald Broflovski.
  • Les Stotch, la principal Victoria, Mr Garrison et Mr Mackey soutiennent le ticket McCain/Palin tout comme Ike Broflovski.
  • On l'ignore pour d'autres personnages présents dans l'épisode comme Barbrady ou Cartman.

On remarquera un changement radical du paysage républicain de South Park, auparavant naïvement composé de "beaufs", ici composé de notables. Mr Mackey est le seul à être passé de démocrate à républicain (D'après Plutôt du genre country même s'il se peut tout à fait que Mackey soit contre la guerre en Irak et républicain).

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • "Boom Baby" est une formule reprise de la saga Austin Powers.
  • L'épisode parodie le film Haute Voltige, par exemple lors de l'utilisation d'explosifs synchronisés avec un bruit ambiant (dans le film, une horloge, ici, un engin de travaux).
  • L'épisode parodie notamment les films Ocean's Eleven, Ocean's Twelve et Ocean's Thirteen comme le montre les tenues de McCain et Obama exposant leur plan, semblables à celles de Danny Ocean et Rusty dans Ocean's Twelve. Mais il s'inspire surtout de la série Les Arnaqueurs VIP. La musique y est caractéristique, ainsi que certaines scènes (la présentation des problèmes des protagonistes, certaines répliques, la réunion finale où ils rient). Obama parodie le chef de la bande dans la série, qui est lui aussi un homme de couleur.
  • Cependant, la musique finale à l'aéroport est la même musique que celle d'Ocean's Eleven lors de la scène de la fontaine à Las Vegas (Clair de lune de Claude Debussy), et divers autres élément laissent supposer que les trois films sont eux aussi parodiés (casse du siècle, retournement de situation lorsque l'on apprend que les personnages ont un double rôle…)
  • La grand-mère maternelle d'Obama est réellement décédée quelques jours avant les élections.
  • L'épisode est peut-être inspiré d'un dîner caritatif où Obama et McCain s'étaient quelque peu moqués l'un de l'autre.
  • Le titre parodie celui du film du même nom, points de suspensions à l'appui.
  • La musique qui se lance pendant la première scène entre Obama et sa femme est une parodie de Snatch. C'est la deuxième fois dans la saison où ce film est parodié, avec Le Combat.

Liens externes[modifier | modifier le code]