À l'aube du sixième jour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

À l'aube du sixième jour (titre original : The 6th Day) est un film d'action américano-canadien réalisé par Roger Spottiswoode, sorti en 2000.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un futur proche où le clonage humain a été tenté mais interdit par la loi, un père de famille, Adam Gibson, rentre chez lui après le travail le jour de son anniversaire, et constate avec surprise qu'un autre Adam Gibson est deja chez lui en train de faire la fête avec sa famille et ses amis. N'en croyant pas ses yeux, il decide de partir mais tombe sur de mysterieuses personnes qui lui demandent de le suivre pour l'aider, puis tentent de le tuer. Adam Gibson, n'a plus que deux choses en tête : reprendre sa vie, et comprendre qui est derrière tout ça.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le tournage s'est déroulé de décembre 1999 à mai 2000 à Burnaby (Université Simon Fraser), Richmond, Toronto et Vancouver.
  • Quand Adam Gibson parle à son clone à propos des explosifs qu'il compte utiliser, celui-ci lui répond qu'il en a déjà utilisé pendant la "guerre dans la forêt vierge" en référence au film Predator.
  • Quand le psychiatre virtuel arrive dans le commissariat et demande à Gibson s'il souhaite parler de ses parents, puis enchaîne sur deux tortues marchant dans le désert, il s'agit d'une référence au test de Voight-Kampff, effectué par Dave Holden sur Leon Kowalski (qui est un réplicant de type Nexus 6) dans Blade Runner (1982).
  • Quand Adam est enfermé à clé dans le commissariat, le nom qui apparaît sur l'écran est Marianne Wibberley, qui se trouve être la coscénariste du film avec son mari.
  • La graphie originale du titre sur les affiches a été changé de The Sixth Day en The 6th Day, pour éviter toute confusion avec le Sixième Sens (The Sixth Sense) (1999).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]