À gauche, en Europe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

À gauche, en Europe est un club de réflexion social-démocrate créé en 2003 par Dominique Strauss-Kahn, Michel Rocard et Pierre Moscovici. Le manifeste de ce think tank rappelle les objectifs du club : participer à la refondation intellectuelle du socialisme français après la fin de cycle caractérisée par la défaite de 2002 et promouvoir l'idée d'un fédéralisme européen au sein de la gauche française.

À ce titre, AG2E s'est engagé en faveur du Traité constitutionnel européen et a soutenu la candidature de Dominique Strauss-Kahn à l'investiture socialiste.

Parmi les thèmes de réflexion traités par le club, on relève : la question de l'insertion de la France et de l'Europe dans la mondialisation (groupe présidé par Daniel Cohen), des inégalités en milieu scolaire (Eric Maurin), des relations Nord-Sud (Michel Rocard), des questions LGBT (Christophe Girard, Lionel Choukroun), de la sécurisation des parcours professionnels et des nouveaux droits sociaux (Jean-Paul Huchon, Marc Deluzet), des PME et de l'entreprise en général.

À l'initiative de Marisol Touraine, sa présidente, et d'Olivier Ferrand, son délégué général, AG2E s'est « sabordé » à l'automne 2011 à la suite de la révélation par la presse d'affaires de mœurs où apparaît, notamment, le nom de Dominique Strauss-Kahn[1].

Les soutiens d'À gauche, en Europe[modifier | modifier le code]

Dans le conseil d'administration du club, on relève une majorité d'hommes et de femmes politiques issus des anciennes mouvances rocardiennes et jospiniennes, parmi lesquels : Alain Bergounioux, Pierre Bourguignon (député-maire de Sotteville-les-Rouen), Serge Janquin (député du Pas-de-Calais), François Pupponi (maire de Sarcelles), Alain Richard (ancien ministre de la défense), Catherine Tasca (sénatrice), Catherine Trautmann (député européen), et les trois fondateurs, Pierre Moscovici, Michel Rocard et Dominique Strauss-Kahn.

Le conseil d'orientation du club comprend plusieurs personnalités européennes :

Ont également participé à des conférences d'À gauche, en Europe : Romano Prodi, Elio di Rupo.

Parmi les intellectuels qui ont participé à des groupes de travail ou à des conférences, on relève également : Alain Bergounioux (également secrétaire national aux études du parti socialiste), Pierre Cahuc, Jacques Donzelot, François Dubet, Marie Duru-Bellat, Gosta Esping-Andersen, Gilles Finchelstein, Pierre Jacquet, Olivier Mongin, Jean Pisani-Ferry, Alain Touraine, François Villeroy de Galhau.

L'équipe d'animation est la suivante : Marisol Touraine (ministre des Affaires sociales, ancienne députée et présidente du conseil général d'Indre-et-Loire), David Levaï (délégué général adjoint), Sandra Elouarghi-Thévenoud, Matthias Fekl, Benjamin Griveaux, Thomas Mélonio (également délégué national Afrique du parti socialiste).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La strauss-kahnie entre rage et amertume, lemonde.fr, 29 octobre 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Think tank.

Liens externes[modifier | modifier le code]