À bout portant (film, 2010)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir À bout portant.

À bout portant

Titre original À bout portant
Réalisation Fred Cavayé
Scénario Fred Cavayé
Guillaume Lemans
Acteurs principaux
Sociétés de production LGM Productions
Gaumont
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Thriller
Sortie 2010
Durée 85 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

À bout portant est un film français réalisé par Fred Cavayé, sorti le 1er décembre 2010.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Samuel et Nadia, un couple ordinaire attendant un enfant, mènent une vie simple, sans tracas jusqu’à ce qu’un incident vienne tout chambouler… Nadia est enlevée de force sous les yeux de Samuel.

Samuel − futur infirmier − se retrouve mêlé à une histoire de malfrats. Celui-ci a trois heures pour sortir de l’hôpital Sartet, une figure du banditisme activement recherchée par les services de police. S'il veut revoir sa femme vivante, Samuel doit faire vite…

Il profite de travaux dans l’hôpital pour agresser dans l’ascenseur le policier qui surveille le prisonnier. Ils sortent de l’hôpital alors qu'une patrouille y rentre et prennent le bus. Lorsque Sartet quitte le bus en lui disant d'attendre sagement que sa femme lui soit rendue, Samuel s'énerve et tire dans l'abri-bus.

Au moment où l'échange est sur le point d'être effectué dans une gare, ils sont dérangés et doivent s'enfuir.

Samuel est par conséquent obligé de suivre Sartet.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Exploitation[modifier | modifier le code]

  • Nombre de copies : 308
  • Budget : 10,8 millions d'euros[1]
  • Box-office Drapeau : France : 973 257 entrées[2],[1]

Critiques[modifier | modifier le code]

« Le petit charme de série B de Pour elle a disparu de ce thriller survitaminé, où la mise en scène épileptique ne parvient pas à faire oublier les énormes invraisemblances du scénario, ni les sourcils froncés d'un Gérard Lanvin plus caricatural que jamais. On sauvera juste la composition « melvillienne » de Roschdy Zem en supertruand aussi mutique qu'efficace. »

— Samuel Douhaire, Télérama, 22 octobre 2011

« Hélas, dans ce thriller à vocation paranoïaque, tout sonne faux : le scénario, plus qu'improbable, les acteurs (pourtant excellents d'ordinaire), la mise en scène qui confond efficacité et surenchères. Le cinéma de genre français mérite mieux, beaucoup mieux− »

— Olivier De Bruyn, Le Point, 29 novembre 2010

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.jpbox-office.com/fichfilm.php?id=11712
  2. http://www.allocine.fr/film/fichefilm-177854/technique/

Liens externes[modifier | modifier le code]