Saison 1 des Soprano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saison 1 des Soprano

Logo original de la série

Logo original de la série


Série Les Soprano
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine HBO
Diff. originale
Nb. d'épisodes 13

Chronologie

Liste des épisodes des Soprano

Cet article présente les épisodes de la première saison de la série télévisée Les Soprano.

Distribution[modifier | modifier le code]

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : Égarement[modifier | modifier le code]

Article détaillé
Égarement
Titre original
Pilot (lors de la première diffusion), The Sopranos (lors de la sortie en DVD)
Numéro
1 (1-01)
Code de production
S101
Première diffusion
Scénario
David Chase
Réalisation
David Chase
Invités
Synopsis
Anthony Soprano, un caporegime de la famille mafieuse DiMeo, commence une thérapie avec le docteur Jennifer Melfi après avoir souffert de crises d'anxiété. Sa mère, Livia, refuse de déménager dans une maison de retraite. L'oncle de Tony, Corrado John Soprano Jr. (surnommé « Oncle Junior »), veut utiliser le restaurant d'un ami de Tony, Artie Bucco, comme lieu d'un assassinat, mais Tony empêche le projet de se réaliser en brulant le restaurant. Christopher Moltisanti, le neveu de Tony, tue le représentant d'une pègre tchèque qui essayait de prendre la place de la famille dans une entreprise de recyclage des déchets.
Résumé
Tony Soprano, un gangster du New jersey appartenant à la famille criminelle DiMeo, perd connaissance lors d'un barbecue. Ses docteurs étant incapables de trouver un quelconque problème physique chez Tony, on lui diagnostique une crise de panique. On l'envoie chez le psychiatre Jennifer Melfi. À leur première séance, ils discutent des événements qui ont causé sa perte de connaissance.

Se présentant comme un "conseiller en traitement des déchets", Tony commence à exposer en détail le jour de son attaque au Dr Melfi. Au départ, Tony n'est pas très coopératif et exprime son mépris pour la pratique de la psychiatrie. Il parle au Dr Melfi de la tension générée par sa vie professionnelle — qu'il a le sentiment qu'il est arrivé à la fin de quelque chose et décrit une profonde nostalgie pour le passé. Tony raconte au Dr Melfi qu'une famille de canards a atterri dans sa piscine et y a fait son nid. Il y a un peu de tension dans sa vie de famille avec sa fille, Meadow, qui fréquente une amie, Hunter Scangarelo, qui aurait, selon sa femme, une mauvaise influence. Il mentionne aussi que sa femme et sa fille ne s'entendent pas. Tony évoque aussi la tension que lui procure la formation de son "neveu" Christopher aux affaires de la famille. Après avoir établi les règles fondamentales de ce qui tombera dans la confidence patient/docteur, Tony parle de sa carrière, en omettant les détails un peu trop violents.

Tony détaille la tension que lui procure le fait de soigner sa mère vieillissante, Livia, qui est implacablement pessimiste et cynique. Il mentionne aussi le rapport de sa femme avec son prêtre, le Père Phil Intintola, comme source de tension mineure. Vers la fin de leur première séance le Dr Melfi réussit à faire reconnaitre à Tony qu'il se sent déprimé, mais il sort en coup de vent quand elle lui reparle des canards.

Le comportement de Livia lorsque la famille visite Green Grove, une 'communauté de retraite' dans laquelle Tony essaie de placer sa mère, provoque une deuxième crise de panique. Cela renvoie Tony chez le Dr Melfi. Elle lui prescrit du Prozac. Tony n'assiste pas à leur rendez-vous suivant, mais quand il la rencontre par hasard au restaurant Vesuvio, il lui dit que la décoration qu'elle lui a conseillé est géniale. Le Dr Melfi est impressionnée par Tony et le fait qu'il ait été capable de lui trouver une table alors que l'hôtesse (Adriana La Cerva) avait au départ indiqué que le restaurant était plein.

À leur séance suivante, Tony rechigne toujours à faire face à ses propres faiblesses psychologiques. Tony l'informe que les médicaments ont largement arrangés son état de santé, mais Dr Melfi lui dit que le médicament ne fait effet qu'au bout de six semaines - elle lui dit que c'est les séances qui lui font du bien. Tony décrit un rêve où un oiseau vole son pénis. Le Dr Melfi extrapole pour révéler que Tony a projeté son amour pour sa famille sur la famille de canards vivant dans sa piscine. Cela l'amène aux pleurs, à la consternation. Elle lui dit que leur envol de la piscine a suscité son attaque de panique par la peur écrasante de perdre d'une manière ou d'une autre sa propre famille.

Tout au long de l'épisode on en apprend plus sur la vie de Tony que ce qu'il dit au Dr Melfi, par l'action montrée dans des flash-backs qui sont incohérents du dialogue avec Melfi. En plus de la violence, une des choses importantes qu'il ne dit pas expressément au Dr Melfi est que sa femme sait qu'il a été infidèle et en est plein de ressentiment. En dînant dehors avec sa comáre, Tony est accueilli par le directeur de restaurant, qui lui dit qu'il est bon de le voir et que cela faisait longtemps qu'il n'avait pas mangé là. Il donne plus tard le même discours quand Tony arrive avec Carmela, en aidant Tony à cacher son infidélité. À ce dîner Tony avoue à Carmela qu'il prend du Prozac et voit un psychiatre. Carmela, qui pense que Tony est sur le point d'avouer son adultère, est folle de joie et dit à Tony qu'elle est fière de lui. Tony souligne qu'il lui a dit parce qu'elle est la seule avec laquelle il est absolument honnête, ce qui fait bien rire Carmela.

Le neveu de Tony, Christopher, conçoit de régler par ses propres moyens un conflit avec une compagnie de traitement des déchets tchèque, les Triborough towers, le principal concurrent de la compagnie de Soprano, Barone sanitation. Il tue l'héritier de la compagnie, Emil Kolar, dans la pièce à l'arrière de la charcuterie Satriale. Projetant à l'origine de balancer le corps dans une benne à ordures Kolar pour exemple, Christopher prend plutôt conseil auprès d'un soldat de longue date de la famille, Salvatore "Big Pussy" Bonpensiero, qui lui conseille d'enterrer le corps et éviter l'enquête de la police, tout en intimidant tacitement les Kolars. Les Kolars laissent tomber leur compagnie rivale après la disparition d'Emile.

Tony monte ses coups comme un chef inventif en commençant une nouvelle entreprise inspirée par son scanner. Mahaffey, un joueur compulsif qui a des dettes envers Tony, est poussé à réaliser de fausses factures à l'organisation pour couvrir ses dettes. Herman "Hesh" Rabkin, un vieil ami juif du père de Tony, conseille Tony sur ce projet et sur ses problèmes avec son Oncle Junior, qui est jaloux de la progression de Tony (et du père de Tony) dans l'organisation.

L'Oncle de Tony, Junior, veut tuer le renégat "Little Pussy" Malanga dans le restaurant d'Artie Bucco, le Vesuvio. Tony, ami avec Artie depuis l'enfance, craint qu'un coup dans l'établissement de son ami puisse nuire aux affaires d'Artie. Pourtant, Junior refuse de réaliser l'assassinat à un autre endroit, en expliquant que Malanga ne voudra pas rencontrer Junior à moins que ce ne soit dans un endroit qu'il trouve sûr et familier. Dans son effort de faire fermer brièvement le Vesuvio d'Artie, en forçant ainsi Junior à tuer Malanga ailleurs, Tony offre deux tickets à Artie pour une longue semaine de croisière. Mais Charmaine, la femme d'Artie, ne voulant pas que son mari soit confondu avec la Mafia, lui demande de rejeter l'offre de Tony. Incapable d'influencer Artie, Tony demande à son bras droit, Silvio Dante, de faire exploser le restaurant d'Artie, dans l'espoir qu'Artie puisse réclamer l'argent de l'assurance sans être impliqué dans les conflits du Milieu. Tony informe Silvio de son plan au match de volley-ball de leurs filles, en montrant le contraste absolu entre sa vie de père aimant et sa vie de criminel violent.

À la soirée d'anniversaire de A.J, l'équipe de Tony réconforte Artie dans la perte de son restaurant et Tony dit à Artie qu'il l'aidera toujours. Chris devient furieux et rageux ; Tony vient lui parler et découvre qu'il est ennuyé de ne pas avoir plus de reconnaissance pour sa contribution au conflit des Triborough towers. Tony s'excuse auprès Chris, en lui expliquant que ses propres parents ne l'ont jamais félicité et jamais soutenu. Quand Chris parle des scripts qu'il pourrait envoyer à Hollywood, Tony change radicalement d'humeur en saisissant Chris par le col, bien qu'il récupère vite sa bonne humeur et repart s'occuper de ses invités.

Pourtant, en conduisant Livia à l'anniversaire, Oncle Junior, rempli d'amertume, lance l'idée d'éliminer Tony s'il continue à se mêler de ses affaires. De façon significative, Sa belle-sœur réagit en regardant de l'autre côté.

  • Production:
    • L'épisode pilote des Soprano fut tourné en 1997[1]. Après que le pilote a été achevée et présentée aux dirigeants de HBO, le show a été mis en attente pendant plusieurs mois. Pendant ce temps, Chase envisagé de demander à HBO un financement supplémentaire pour filmer plus de 45 minutes de séquences et faire des Soprano comme un long métrage. Toutefois, en décembre 1997, HBO a décidé de produire la série et a commandé douze épisodes supplémentaires pour la première saison[2],[3].

Épisode 2 : Le Clan Soprano[modifier | modifier le code]

Titre original
46 Long
Numéro
2 (1-02)
Code de production
S102
Première diffusion
Scénario
David Chase
Réalisation
Dan Attias
Invités
Synopsis
Christopher Moltisanti et Brendan Filone commencent à détourner des camions. Cependant, le propriétaire de l'entreprise de livraison paye Junior Soprano comme protection et ce dernier ordonne alors à Chris et à Brendan d'arrêter. Dépendant à la drogue, ils ne respectent pas cet ordre. Carmela demande à Tony de retrouver la voiture volée du professeur de sciences de Anthony Junior. Après de nombreux accidents, Tony oblige Livia à déménager dans une maison de retraite contre sa volonté.
Résumé
Brendan Filone et Christopher ont créé leur propre système lucratif en braquant des camions. Ils braquent un chargement de lecteurs DVD d'un Camion Comley et tabassent le chauffeur à sa demande pour qu'il soit à l'abri de tous soupçons. Ils livrent les lecteurs à Tony, Silvio et Paulie au Bada Bing, où Tony se montre réticent envers Brendan. Tony dit à Chris qu'il n'aime pas le fait que Brendan soit accro aux methamphetamines.

Les activités de Chris et Brendan bouleversent Junior, car Comley est sous sa protection. Oncle Junior organise une réunion avec le boss actuel, Jackie Aprile, Sr. et Tony Soprano, pour se plaindre de la conduite irrespectueuse de Brendan et Chris. On apprend que Jackie souffre d'un cancer et qu'il songe à la nomination de son successeur. Quand Tony part, Junior se plaint à Jackie de la manière dont Tony traite sa mère, Livia. Plus tard, au Satriale's, Tony transmet le message de Junior à Chris. Chris se plaint à Tony et lui dit qu'il lui est redevable après son travail avec les Tri Borough towers. Brendan offense Tony en insultant Jackie et cela incite Tony à le jeter littéralement de la pièce. Tony prend $15,000 en réparation à Chris, dont $5,000 qu'il se met dans les poches, n'en donnant seulement que $10,000 à Junior sans en parler à Chris et Brendan.

Brendan et Chris, défoncés au Cristal Meth dans un club, ne tiennent pas compte des avertissements de Tony et planifient un autre braquage : une livraison de costumes italiens partant cette nuit. Pourtant, quand Brendan vient chercher son partenaire, Christopher, sobre et pensif, décide de laisser tomber. Pourtant, Brendan, qui est apparemment toujours défoncé, part faire ce braquage tout seul. Cette fois, il est accompagné par deux complices, Antjuan et Special K. Quand le chauffeur de camion est menacé, il sort du camion. Special K laisse maladroitement tomber son fusil qui tire et le chauffeur est tué par le ricochet de la balle. Les deux associés fuient la scène et quittent Brendan complètement effrayé par ce qui pourrait lui arriver.

Après avoir appris la nouvelle de Chris, Tony dit à son neveu et à Brendan qu'ils doivent rendre le camion à Comley, mais pas avant que son équipe et lui-même n'aient récupéré un petit nombre de costumes.

On envoie Pussy et Paulie à la recherche de celui qui a volé la voiture du prof de science d'Anthony Junior. Ils arrivent à trouver les auteurs, mais pas la voiture. Ils les forcent alors à en voler une nouvelle. Une fois que son prof récupère le nouveau véhicule, en pensant c'est le même, AJ dit que son père est un héros. L'enseignant, pourtant, est troublé car la peinture n'est pas sèche, l'intérieur n'est pas de la même couleur et la clé est différente malgré la présence de plaques identiques.

Après avoir mis accidentellement le feu dans sa cuisine, Livia est incapable d'appeler les secours. Carmela suggère qu'elle aille vivre dans un endroit spécialisé, et propose même à Livia de venir vivre chez eux. Livia rejette les deux offres et s'égare dans la perte de son mari, "un saint". Tony engage une infirmière de Trinidad pour s'occuper d'elle. Livia accuse l'infirmière de voler, ce qui pousse celle-ci à démissionner. Livia reconduit son amie Fanny à la maison et la renverse accidentellement en essayant de sortir de l'allée. Ses docteurs disent qu'elle ne peut plus vivre seule et Tony place Livia dans la maison de retraite de Green Grove. En rangeant la maison de sa mère, Tony voit d'anciennes photos et a une autre crise de panique.

La thérapie de Tony continue et il discute de sa mère avec le Dr Melfi. Il se sent coupable de l'impossibilité de faire vivre sa mère avec eux. Melfi essaie de lui montrer que sa mère est une personne difficile, en utilisant le lien entre Livia et les crises de Tony et le manque de souvenirs heureux dans son enfance. Nous apprenons que Tony reproche à Carmela d'avoir proposé à sa mère de venir vivre avec eux. Lors d'une autre séance, Melfi pousse Tony à reconnaître qu'il a des sentiments de colère vers sa mère et il sort du cabinet en furie.

Georgie le barman au Bada Bing n'arrive pas à utiliser le nouveau téléphone, tout comme Livia. Tony s'énerve et le frappe avec le combiné téléphonique, montrant que le déplacement de colère dont le Dr Melfi l'a averti se produit car il n'a pas accepté les sentiments de colère vers sa mère.

Commentaires
  • Premières apparitions :
    • Brendan Filone : ami dépendant aux méthamphétamines et partenaire criminel de Christopher Moltisanti. Il est assez imprudent mais il est conscient du pouvoir de Tony Soprano et espère grimper les échelons aux côtés de Moltisanti.
    • Giacomo "Jackie" Aprile, Sr. : parrain actif de la Famille DiMeo. Il se réunit avec Tony et Junior Soprano au Satriale's pour discuter de son cancer et de sa position actuelle.
    • Georgie Santorelli : barman au Bada Bing dont la maladresse avec le téléphone contrarie Tony. Il va devenir la cible de la colère de Tony dans de nombreux futurs épisodes.
    • Mickey Palmice : consigliere et tueur de Junior Soprano, que Tony déteste intensément.
  • Décès :
    • Hector Anthony : tué lorsque le partenaire de Brendan Filone, Special K, fait tomber son pistolet par accident.
  • Production :
    • C'est le seul épisode dans lequel apparait une bande annonce avant le générique.
  • Connexion aux futurs épisodes :
    • Fanny réapparait dans la saison trois où elle assiste aux funérailles de Livia. Bien qu'elle ait été renversé par Livia et doit se déplacer en chaise roulante, Fanny est la seule personne qui dit volontairement des choses gentilles à propos d'elle.
  • Musique :
    • La chanson diffusée lors du générique de fin est Battle Flag de Pigeonhed.

Épisode 3 : À bout de souffle[modifier | modifier le code]

Titre original
Denial, Anger, Acceptance
Numéro
3 (1-03)
Code de production
S103
Première diffusion
Scénario
Marc Scaraceni
Réalisation
Nick Gomez
Invités
Synopsis
Les Soprano embauchent les Bucco pour cuisiner à un dîner. La fille de Tony, Meadow Soprano, demande du speed à Christopher Moltisanti et à Brendan Filone pour rester éveillé lors de leurs révisions pour le SAT Reasoning Test. Tony accepte de s'occuper de la sécurité du divorce de la fille d'un juif hassidique. Junior Soprano demande une compensation à Chistopher et Brendan pour avoir détourné ses camions.
Résumé
Commentaires
  • Décès :
    • Brendan Filone : abattu d'une balle dans l'œil par Mickey Palmice alors qu'il prenait un bain.
  • Référence culturelle :
    • La juxtaposition de la chanson de Meadow à sa chorale et le meurtre de Brendan Filone est similaire à la séquence de baptême dans Le Parrain lorsque Michael Corleone ordonne l'assassinat de ses ennemis durant la cérémonie de baptême de la fille de sa sœur.
    • Le titre original de l'épisode Denial, Anger, Acceptance (Déni, Colère, Acceptation) fait référence à trois des Cinq stades de la douleur décrits par Elisabeth Kübler-Ross dans Les Derniers Instants de la vie et pleinement traité par Sigmund Freud.
  • Connexions aux futurs épisodes :
    • Tony étant devenu le copropriétaire, l'hôtel des Teitlemann ré-apparait de nombreuses fois tout au long de la série. Une suite est louée pour des parties de poker, des prostituées utilisent les chambres pour leurs services, et Murmur Zancone y collectent des informations de cartes de crédit.
    • Chris dit à Meadow qu'il lui vend de la drogue pour ne pas qu'elle aille demander à des dealers dans la rue parce qu'ils la voleraient et la laisserait sur le côté de la route. C'est exactement ce qui arrive à Chris dans la saison quatre.
  • Musique :
    • La chanson diffusée pendant le générique de fin est Complicated Shadows d'Elvis Costello.

Épisode 4 : La Nouvelle Ère[modifier | modifier le code]

Titre original
Meadowlands
Numéro
4 (1-04)
Code de production
S104
Première diffusion
Scénario
Jason Cahill
Réalisation
John Tiffin Patterson
Invités
Synopsis
Tony Soprano demande à son ami, le détective Vin Makazian, de suivre le docteur Melfi après qu'elle est apparue dans ses rêves. Christopher Moltisanti veut riposter contre Junior Soprano et Mikey Palmice suite à la mort de Brendan Filone. La question de la succession de Jackie Aprile, Sr. est soulevée.
Résumé
Commentaires
  • Références culturelles :
    • Big Pussy Bonpensiero déclare que le meurtre de Filone est un « Moe Green Special » en référence à la façon similaire dont sont morts les deux hommes - une balle dans l'œil - dans Les Soprano et dans Le Parrain.
    • Christopher cite la réplique d'Al Pacino dans le film de gangster de 1983 Scarface.
    • Le titre original de l'épisode Meadowlands fait référence à une région du New Jersey réputée pour être une décharge à cadavres pour les mafia de New York et du New Jersey (et un des supposés lieux de repos de Jimmy Hoffa). Yo-Yo Mendez remarque à Christopher que des rumeurs circulent sur le fait qu'il y a été emmené pour être exécuté.
  • Musique :
    • La chanson diffusée lors du générique de fin est Look on Down From the Bridge de Mazzy Star.

Épisode 5 : Suspicion[modifier | modifier le code]

Article détaillé
Article détaillé : Suspicion (Les Soprano).
Titre original
College
Numéro
5 (1-05)
Code de production
S105
Première diffusion
Scénario
David Chase et James Manos, Jr.
Réalisation
Allen Coulter
Synopsis
Tony Soprano et sa fille, Meadow, vont dans le Maine afin de visiter les universités ; sur la route, ils parlent de la nature des « affaires » de Tony. Carmela combat la grippe et trouve du réconfort auprès du père Intintola après avoir découvert que la thérapeute de Tony est une femme. Tony reconnaît un ancien associé qui a rejoint le programme de protection des témoins et le traque pour les « affaires. »
Résumé

Épisode 6 : Pax Soprana[modifier | modifier le code]

Titre original
Pax Soprana
Numéro
6 (1-06)
Code de production
S106
Première diffusion
Scénario
Frank Renzulli
Réalisation
Alan Taylor
Invités
Synopsis
Junior Soprano est nommé Parrain de la Famille DiMeo. Tony Soprano trouve un moyen afin que Junior, avide de pouvoir et d'argent, soit un peu plus clément envers un ami juif, Hesh Rabkin. Le diner organisé pour le 18e anniversaire de mariage de Carmela et Tony tourne au vinaigre. Le Prozac que le Dr. Melfi a prescrit à Tony commence à avoir des effets néfastes sur sa libido, bien que son rêve récurrent démontre qu'il est de plus en plus attiré par elle.
Résumé
Commentaires
  • Décès :
    • Dominic : petit-fils du tailleur de Junior qui s'est suicidé sous l'effet de la drogue vendu par Rusty Irish.
    • Rusty Irish : jeté du haut d'un pont par Mikey Palmice pour avoir vendu de la drogue aux enfants.
  • Références culturelles :
    • L'histoire que raconte Tony (qui la connait apparemment de son oncle Junior) est la même que celle que Robert Duvall raconte à Sean Penn (qui la raconte à son partenaire) dans le thriller de 1989 Colors.
    • Le titre de l'épisode Pax Soprana se traduit par « la paix des Soprano » en latin. Junior et Tony font la paix dans cet épisode. Le titre fait également référence à la période de l'histoire romaine connue sous le nom de « Pax Romana » qui correspond à un Empire romain relativement paisible durant une centaine d'années. Auguste est reconnu pour être celui qui a commencé cette période de tranquillité en faisant une déclaration qui mit fin aux guerres civiles romaine. Le discours de Tony à Junior se concentre sur le fait que la paix aurait fonctionné parce que Auguste « ne mangeait jamais seul. »
  • Musique :
    • La chanson diffusée lors du montage final et du générique de fin est une version instrumentale de Paparazzi de Xzibit, une chanson dérivée de Pavane de Gabriel Fauré.

Épisode 7 : Pris à la gorge[modifier | modifier le code]

Titre original
Down Neck
Numéro
7 (1-07)
Code de production
S107
Première diffusion
Scénario
Robin Green et Mitchell Burgess
Réalisation
Lorraine Senna Ferrara
Invités
Synopsis
Anthony Soprano, Jr. et ses amis volent du vin sacré et arrivent en classe de gymnastique ivres. Tony ne se préoccupe pas de cet incident jusqu'à ce que les psychologues de l'école l'informent que son fils pourrait avoir un trouble déficitaire de l'attention. Ce fait pousse Tony à se remémorer son passé chez le docteur Melfi. A.J. est puni et est obligé de rendre visite à sa grand-mère, Livia, tous les jours pendant trois semaines.
Résumé
Commentaires
  • Premières apparitions :
    • 'Johnny Boy Soprano : le père décédé de Tony qui apparait dans des flashbacks de son enfance. Il a été pendant longtemps le caporegime de l'équipe Soprano/Gualtieri jusque sa mort en 1986.
    • Janice Soprano : la grande sœur de Tony qui apparait en enfant dans les flashbacks. Elle apparaitra en adulte dans l'épisode S.O.S. Psychiatre.
  • Production :
    • Bien que les flashbacks se situent dans les années 1960, quelques voitures modernes sont visibles à l'arrière plan de certaines scènes.
    • C'est le premier épisode où il n'y a pas de mort.
  • Références culturelles :
    • L'épisode de South Park, Cartman a une sonde anale, est mentionné par A.J. durant sa session avec le psychiatre.
    • Durant un des flashback, alors que le petit Tony regarde son père battre Rocco dans la rue, Johnny Boy rate un coup de poing de la même façon que Sonny Corleone dans Le Parrain.
    • Losqu'A.J. visite sa grand-mère, il porte un t-shirt avec le populaire personnage de comic book Spawn.
    • Le titre de l'épisode Down Neck fait référence à l'expression « breathing down neck » qui signifie « essoufflement ». « Down Neck » se réfère aussi à la partie de la Passaic River de Newark (New Jersey) qui se sépare autour d'une péninsule entre Lister Street et Pulaski Highway. Avec le temps, toute la partie est de la Pennsylvania Railroad à Newark en vint à être connue sous le nom de « Down Neck. » Cette zone, aussi connue sous le nom de « Ironbound, » est l'endroit où Tony et sa famille vivait dans sa jeunesse et où son père faisait ses affaires.

Épisode 8 : La Légende de Tennessee Moltisanti[modifier | modifier le code]

Titre original
The Legend of Tennessee Moltisanti
Numéro
8 (1-08)
Code de production
S108
Première diffusion
Scénario
David Chase et Frank Renzulli
Réalisation
Tim Van Patten
Invités
Synopsis
Tony Soprano et son équipe, excepté Christopher Moltisanti, sont suspectés dans une enquête fédérale et reçoivent la visite du FBI. Christopher est déprimé par son exclusion ; il fait des cauchemars et essaye vainement de se concentrer à écrire un scénario. Livia apprend des nouvelles qui la choquent et les répète à Junior.
Résumé
Commentaires
  • Production :
    • Joseph R. Gannascoli qui joue Gino, le client de la boulangerie, réapparait dans la saison deux dans le rôle de Vito Spatafore, un soldat de l'équipe Aprile. Gannascoli, Saundra Santiago et Dan Grimaldi sont les seuls acteurs à jouer deux rôles dans la série. Santiago interprète Jeannie Cusamano et Joan O'Connell. Grimaldi interprète les jumeaux Philly et Patsy Parisi.
    • Pussy et Silvio apparaissent avec différentes épouses dans cet épisode - aucune des actrices n'a de répliques ou sont crédités pour leurs apparitions. La femme de Pussy apparait aussi dans S.O.S. Psychiatre. Dans la seconde saison, le rôle de Angie Bonpensiero est réinterprété par Toni Kalem et celui de Gabriella Dante par Maureen Van Zandt.
    • C'est le premier épisode réalisé par Tim Van Patten, qui deviendra un réalisateur régulier de la série.
  • Connexions aux futurs épisodes :
    • Dans l'épisode Terminus (huitième épisode de la deuxième partie de la dernière saison), Dr. Melfi laisse tomber son patient. Dans cet épisode (huitième de la première saison), Melfi s'imagine abandonner Tony à cause de sa nature sociopathe.
  • Musique :
    • La chanson diffusée durant le générique de fin est Frank Sinatra de Cake. C'est une référence probable à la scène durant laquelle Tony et sa famille nomment des Italiens célèbres et parlent de Frank Sinatra.

Épisode 9 : Révélations intimes[modifier | modifier le code]

Titre original
Boca
Numéro
9 (1-09)
Code de production
S109
Première diffusion
Scénario
Jason Cahill, Robin Green et Mitchell Burgess
Réalisation
Andy Wolk
Invités
Synopsis
Les parents sont choqués lorsqu'ils apprennent qu'un entraîneur à succès a commis un terrible crime. Des ragots au sujet des secrets sexuels de Junior Soprano arrivent aux oreilles de Tony Soprano. Junior est humilié quand Tony fait des allusions sur lui et Roberta.
Résumé
Commentaires
  • Référence culturelle :
    • Le titre de l'épisode fait référence à Boca Raton (Floride), la destination de vacances que choisit Junior et où il se rend durant l'épisode. « Boca » est également le mot italien pour les ragots oraux ce qui est un thème majeur dans l'épisode. En espagnol, le mot « boca » signifie « bouche » ce qui se rapproche au talent de Junior pour les cunnilingus.
  • Musique :
    • Durant une scène, Meadow et son amie regarde une vidéo de la chanson Buena du groupe Morphine. La chanson est réutilisée à la fin de l'épisode et lors du générique de fin.

Épisode 10 : Agent artistique[modifier | modifier le code]

Titre original
A Hit Is a Hit
Numéro
10 (1-10)
Code de production
S110
Première diffusion
Scénario
Joe Bosso et Frank Renzulli
Réalisation
Matthew Penn
Invités
Synopsis
Suivant les conseils du Dr. Melfi et Carmela, Tony Soprano essaye d'être plus sociable en discutant plus avec ses voisins. Christopher Moltisanti et sa petite amie Adriana La Cerva font connaissance avec le rappeur Massive Genius. Christopher accepte d'aider Adriana à produire une démo pour un groupe, bien qu'un de ses membres soit son ex-petit copain. Massive Genius est prêt à poursuivre en justice Hesh Rabkin pour avoir, d'après lui, volé des royalties musicaux.
Résumé
Commentaires
  • Premières apparitions :
  • Référence culturelle :
    • Plutôt que de se référer à un meurtre planifié comme on peut l'attendre dans une série sur la Mafia, le titre est en réalité une réplique de l'épisode. Cette réplique est dite par Hesh lorsqu'il discute avec Christopher de la démo de Visiting Day. Ce titre portant à confusion est reflété dans l'épisode lui-même, les tensions entre Hesh et Massive G s'apaisant sans violence.
  • Musique :
    • La chanson diffusée lors d'une des scènes finales, celle qu'écoute Hesh puis dit à Christopher « Ça, c'est un hit, » est Nobody Loves Me But You de Dori Hartley.

Épisode 11 : La Balance[modifier | modifier le code]

Titre original
Nobody Knows Anything
Numéro
11 (1-11)
Code de production
S111
Première diffusion
Scénario
Frank Renzulli
Réalisation
Henry J. Bronchtein
Invités
Synopsis
Un avertissement de Vin Makazian conduit Tony Soprano à prendre une grave décision au sujet d'un de ses plus proches amis. Il demande alors à Paulie Gualtieri de garder un œil sur l'affaire. Junior Soprano, Mikey Palmice et Chucky Signore, après avoir consulté Livia Soprano, conspirent ensemble pour consolider leur pouvoir.
Résumé
Commentaires
  • Décès :
  • Références culturelles :
    • L'avertisseur sonore de Paulie joue Speak Softly Love (Love Theme from The Godfather), issue de la bande originale du Parrain.
    • Le titre de l'épisode Nobody Knows Anything (Personne ne sais rien) est à plusieurs reprises cité dans l'épisode. Lors d'une discussion entre Paulie et Tony à propos de la véracité des douleurs du dos de Pussy, Paulie dit « Quand il s'agit du dos, personne ne sait rien » ((en) « When it comes to backs, nobody knows anything »). Tony répète plus tard que « personne ne sait rien » en ce qui concerne qui est ou non le "rat".
  • Musique :
    • La chanson diffusée lors du générique de fin est Manifold de Amour des Latin Playboys.

Épisode 12 : Isabella[modifier | modifier le code]

Titre original
Isabella
Numéro
12 (1-12)
Code de production
S112
Première diffusion
Scénario
Robin Green et Mitchell Burgess
Réalisation
Allen Coulter
Invités
Synopsis
Bien qu'il soit sous Prozac et sous lithium prescrits par le docteur Melfi, Tony Soprano tombe dans une dépression chronique. Il rencontre Isabella, une belle Italienne faisant partie d'un programme d'échange d'étudiants habitant chez les Cusamano. Le plan de Junior Soprano est mis en œuvre. Le FBI rend visite aux Soprano.
Résumé
Commentaires
  • Références culturelles :
    • Alors que Tony est sur le point de se faire tirer dessus, il achète du jus d'orange à un vendeur, en hommage au Parrain dans lequel Don Vito Corleone survit tant bien que mal à assassinat sur sa personne après avoir acheté des oranges.
    • Isabella est un personnage ainsi qu'une hallucination dans cet épisode.
  • Musique :
    • La chanson diffusée deux fois durant l'épisode (quand Tony est dans sa chambre) est Tiny Tears de Tindersticks.
    • La chanson diffusée lors du générique de fin est I Feel Free de Cream.

Épisode 13 : Mise au point[modifier | modifier le code]

Titre original
I Dream of Jeannie Cusaman
Numéro
13 (1-13)
Code de production
S113
Première diffusion
Scénario
David Chase
Réalisation
John Tiffin Patterson
Invités
Synopsis
Junior Soprano est d'accord avec Tony Soprano à propos du problème Jimmy Altieri. Tony découvre le plan de sa mère et de son oncle. Il prévient le docteur Melfi que sa vie peut être en danger. Christopher Moltisanti, Paulie Gualtieri et Silvio Dante prennent en main les affaires de la famille. L'ami de Tony, Artie Bucco, rouvre son restaurant.
Résumé
Commentaires
  • Première apparition :
    • Agent Cubitoso : l'agent du FBI chargé d'enquêter sur la famille DiMeo et sur Tony Soprano.
  • Décès :
    • Jimmy Altieri : attiré dans un hotel par Christopher Moltisanti et abattu d'une balle derrière la tête par Silvio Dante pour être un possible informateur du FBI.
    • Chucky Signore : tué par Tony Soprano dans une marina pour avoir conspiré avec Junior lors de l'assassinat raté de Tony.
    • Mikey Palmice : pourchassé dans une forêt et tué par balles par Paulie Gualtieri et Christopher Moltisanti pour avoir conspiré avec Junior lors de l'assassinat raté de Tony.
  • Référence culturelle :
    • Le titre de l'épisode fait référence à la série télévisée Jinny de mes rêves (I Dream of Jeannie), lui-même faisant référence à la chanson Jeanie with the Light Brown Hair.
  • Erreurs :
    • Quand Tony quitte le cabinet du Dr. Melfi après avoir menacé sa vie, on peut voir derrière la porte que James Gandolfini (Tony Soprano) ne part pas vraiment, mais attend la prochaine prise de la scène.
    • À la 25e minute et 23 secondes, après que Dr. Melfi décide de déverrouiller sa porte pour laisser entrer Tony dans son cabinet, la porte s'ouvre avant qu'elle ait inséré sa clef, indiquant que la porte n'était ni verrouillée ni même fermée.
  • Musique :
    • La chanson diffusée lors de la scène de meurtre à l'hôtel est Wood Cabin de Saint Etienne.
    • La chanson diffusée après que Tony tue Chucky Sigmore est It's Bad You Know de R. L. Burnside.
    • La chanson diffusée lors du générique de fin est State Trooper de Bruce Springsteen.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michael Flaherty, « Sopranos signoff marks end of era », The Hollywood Reporter,‎ 8 juin 2007 (lire en ligne)
  2. (en) Peter Biskind, « An American Family », Vanity Fair,‎ avril 2007 (lire en ligne)
  3. (en) Jesse Oxfeld, « Family man », Stanford magazine,‎ sept.-oct. 2002 (lire en ligne)